L’action conjointe « Best-ReMaP » (Joint Action on Implementation of Validated Best Practices in Nutrition), coordonnée par l’Institut national de santé publique (NIJZ) de Slovénie et cofinancée par le 3e Programme de santé de l’Union européenne (2014-2020), a démarré le 1er octobre 2020 pour une durée de 36 mois. Elle réunit 36 partenaires issus de 24 pays européens travaillant dans le domaine de la santé publique.

Elle a pour objectif de lutter contre l’obésité et le surpoids, en particulier chez les enfants. L’Anses y participe en tant que « chef de file » des partenaires français, à côté de la Direction Générale de la Santé (DGS) et Santé publique France (SpF). L’Anses est leader du volet responsable de la thématique dédiée à la surveillance de la composition nutritionnelle des aliments en vue de la reformulation et contribue également, avec la DGS et SpF, à la thématique de l’élaboration de bonnes pratiques concernant la publicité à destination des enfants et des adolescents. Dans le cadre de l’action conjointe, les informations présentes sur les emballages des produits de 5 groupes alimentaires prioritaires seront collectées entre 2021 et 2023 dans 19 pays d’Europe, sur le modèle de l’Oqali. La classification Oqali a été ajustée au marché européen et transmise aux partenaires afin de pouvoir être utilisée par les autres pays. La réunion de lancement de l’action conjointe a eu lieu à distance les 29 et 30 octobre 2020.

Un site internet consacré au projet est disponible via ce lien.

Il est à noter que « Best-ReMaP » se situe dans la prolongation des travaux de l’action conjointe sur la nutrition et l’activité physique – JANPA (Joint action on Nutrition and Physical Activity), coordonnée par la France (l’Anses et la DGS) et mise en œuvre entre septembre 2015 à novembre 2017.